travailler au canada - AVE Canada eTA

Partir travailler au Canada : pourquoi et comment ?

Le Canada vous attire comme un aimant ? Vous rêvez de travailler au Canada et d’y prendre vos quartiers ? Canada eTa vous en dit plus sur le marché du travail au Canada et les meilleurs moyens de trouver un emploi.

Le Canada manque de main-d’œuvre qualifiée

Bien qu’affecté par la crise financière mondiale, le marché du travail canadien se porte relativement bien si on le compare à celui de bien d’autres pays, à commencer par la France. L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) affirme dans une récente étude que « le taux de chômage devrait continuer à diminuer lentement au cours de l’année 2017 ». Au mois de mai dernier, le taux de chômage s’élevait à 6,9%, contre 8,6% au pire de la récession.

Premier partenaire commercial des Etats-Unis, le Canada peine à recruter dans certains secteurs d’activité. Le pays est toujours en quête de main-d’œuvre qualifiée parlant français et anglais, notamment dans l’ouest du pays qui jouit d’une économie dynamique, et c’est pour cette raison que le pays favorise le recrutement de francophones (Français, Belges, Suisses).

Travailler au Canada : quelles différences avec la France ?

Parmi les points de divergence entre la France et le Canada, la hiérarchie moins marquée qui existe entre les salariés d’une même entreprise canadienne. Notez également que les Canadiens sont très à cheval sur les horaires. Les retards, même de quelques minutes, sont assez mal vus.

Les travailleurs canadiens ne sont en outre pas adeptes des réunions interminables. Si chacun est appelé à s’exprimer, les débats qui durent des heures ne sont pas les bienvenus.

Travailler au Québec ?

L’avantage majeur du Québec pour les Français, les Belges et les Suisses est bien entendu la langue. Face à la demande et au nombre de candidats au départ grandissant, Pôle emploi a renforcé son partenariat avec la province du Québec. Des Journées Québec sont même organisées par le Bureau d’immigration du Québec à Paris et le Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles (QC) avec Pôle emploi.

Des partenariats entre la Belgique et le Canada de même qu’entre la Suisse et le Canada ont également été créés pour favoriser le recrutement de francophones et leur permettre de travailler au Canada.

Un permis de travail pour le Canada

Pour travailler au Canada quand on est Français, pas besoin de Visa. L’obtention de l’AVE est toutefois obligatoire pour pouvoir se rendre au Canada par voie aérienne et il est également nécessaire d’obtenir un permis de travail. Si vous choisissez de prendre un emploi au Québec, il vous faudra obtenir une acceptation du Québec pour obtenir ce permis : temporaire si vous souhaitez travailler pour une durée déterminée ou visa de résidence permanente si vous désirez immigrer au Québec. Notez que pour obtenir ce permis, vous devez justifier d’un an d’expérience minimum, en France ou à l’étranger.

Certaines professions sont toutefois exemptées de permis de travail.

> En savoir plus sur le visa travail au Canada

L’EIC (expérience internationale Canada)

Mis en place pour favoriser l’immigration des jeunes, l’EIC permet aux personnes âgées de 18 à 35 ans d’obtenir plus facilement un permis de travail. Il s’agit toutefois de permis « Jeunes professionnels » (CDD de 18 mois maximum), ou « Vacances-Travail » (CDD de 12 mois maximum).

Comment trouver un travail au Canada ?

Outre les sites de recherche d’emploi dédiés, comme celui de Pôle Emploi International, Guichet Emplois, Monster.ca ou encore canadajobs.com, des agences de placement facilitent la recherche d’emploi au Canada. N’hésitez pas à non plus à vous rendre directement sur les sites des entreprises canadiennes qui vous attirent. Elles sont nombreuses à publier leurs offres d’emploi en ligne. Et comme partout ailleurs, le réseautage est un formidable accélérateur de carrière !

Lorsque vous aurez trouvé des opportunités de travail au Canada intéressantes, comme en France, il vous faudra envoyer CV et lettre de présentation et croiser les doigts pour décrocher un entretien !

DEMANDE D’AVE

top