Quelles sont les exigences à remplir avant de prendre un vol pour le Canada ?

vol pour le Canada

 

Le gouvernement canadien impose des exigences aux voyageurs qui prévoient de prendre un vol pour le Canada. Ce sont des formalités à suivre avant l’embarquement, pendant et même après votre arrivée. Il est dans le devoir de chaque personne souhaitant se rendre dans le pays de les connaitre pour être en règle avec les lois et conformes aux conditions. Cet article vous en dit plus sur le sujet.

Les exigences relatives à la lutte contre la Covid-19

La vaccination

La vaccination est obligatoire pour les visiteurs souhaitant partir au Canada. Cette condition a été mise en place par le gouvernement pour lutter contre la Covid-19 et pour assurer la sécurité des voyageurs.

Les passagers à partir de 12 ans doivent répondre aux exigences suivantes :

  • Avoir reçu une ou deux doses d’un vaccin approuvé par les autorités canadiennes ;
  • Recevoir la deuxième dose 14 jours précédant le départ ;
  • Ne présenter aucun symptôme de la Covid-19 ;
  • Disposer d’un justificatif officiel de vaccination.

Voici les types de vaccins autorisés au Canada :

  • Moderna ;
  • Johnson & Johnson / Janssen ;
  • Pfizer-BioNTech ;

Le port du masque

Le port du masque figure parmi les exigences appliquées par les autorités pour les voyageurs prenant l’avion. Tous les passagers doivent en porter un qui couvre la bouche et le nez, durant tout le trajet.

Ils sont uniquement autorisés à retirer leur masque lorsqu’ils prennent un médicament ou pendant qu’ils mangent/boivent.

Les catégories de voyageurs n’étant pas concernées par le port obligatoire du masque sont les suivantes :

  • Les enfants de moins de 2 ans ;
  • Les personnes ayant besoin d’une intervention pour pouvoir mettre et retirer leur masque ;
  • Les personnes possédant un certificat médical prouvant qu’elles ne peuvent pas porter un masque.

Le dépistage et la quarantaine

Les passagers sont soumis à des tests de dépistage et une période de quarantaine, en guise de mesures d’urgence pour éviter la propagation du virus.

Concernant le test de dépistage, voici la procédure :

  • Faire un test moléculaire de dépistage Covid-19 ou fournir une preuve justificative d’un résultat négatif effectué entre 14 à 180 jours précédant l’arrivée au Canada ;
  • Garder une copie des résultats du test de dépistage jusqu’à la fin de la quarantaine ;
  • Indiquer sur demande le test de son dépistage aux autorités canadiennes durant la quarantaine.

Pour la quarantaine, voici les règles à suivre :

  • Se rendre et rester dans le lieu de la quarantaine pendant 14 jours au minimum, ou plus/moins selon les recommandations de votre agent contrôle ;
  • Terminer la période de quarantaine à condition de ne présenter aucun symptôme ;
  • S’isoler pendant dix jours supplémentaires, si le résultat est positif.

Il est important d’utiliser ArriveCAN avant d’embarquer dans un avion pour le Canada. C’est une application servant à indiquer son lieu de quarantaine. Aussi, elle s’utilise pour déclarer son état de santé quotidien durant la période d’isolement.

Les exigences en matière de documents

Les documents de base

Les voyageurs étrangers en direction du Canada doivent préparer les documents suivants :

  • Un visa ou une autorisation de voyage électronique (AVE) ;
  • Une pièce d’identité ;
  • Un passeport en cours de validité.

Le passeport reste l’un des documents de voyage les plus fiables puisque son usage est universel. Veillez à ne jamais vous en séparer avant et pendant votre séjour.

C’est le passeport que les compagnies aériennes et les agents des services frontaliers exigent en premier chez un voyageur. Ils ont le droit de retarder votre embarcation, voire le refuser s’il venait à manquer. Aussi, ils peuvent vous empêcher d’entrer dans le pays si une condition n’a pas été respectée.

L’AVE ou Autorisation de Voyage Electronique

L’AVE est l’acronyme de l’Autorisation de Voyage Electronique. Les voyageurs exemptés du visa classique peuvent aller au Canada, grâce à ce document. C’est un permis d’entrée permettant de séjourner dans le pays pendant une durée maximale de 6 mois.

L’autorisation AVE présente des avantages à son titulaire. Ce dernier peut, par exemple, se rendre autant qu’il le souhaite au Canada durant la période de validité du certificat.

Ce dernier est accessible en ligne. Sa demande implique un processus facile et rapide, consistant à fournir des renseignements, à répondre à un questionnaire et à payer des frais de dossier.

L’inconvénient, le document AVE ne cible qu’une sélection de voyageurs. Le système d’entrée au Canada ne s’adresse qu’à une liste de pays, notamment la France, l’Allemagne ou encore l’Italie.

Le document n’autorise que des séjours d’ordre touristique et des voyages d’affaires. Il faut demander un visa pour se rendre au Canada pour d’autres motifs.

Le visa canadien

Il est conseillé de s’orienter vers la demande d’un visa classique, dans les cas suivants :

  • Vous comptez travailler auprès d’une entreprise canadienne ;
  • Vous prévoyez de rester au-delà des 6 mois autorisés par le document AVE ;
  • Vous ne remplissez pas des critères requis pour obtenir l’autorisation AVE.

Une dizaine de visas canadiens existent. Ils se distinguent selon le motif d’utilisation.

Il est possible de les diviser en deux catégories, à savoir :

  • Le Visa de Résident Temporaire (Temporary Resident Visa) : pour les études, les vacances et les missions professionnelles ;
  • Le Visa de Résident Permanent (Permanent Resident Visa) : pour les personnes désirant s’installer sur une longue période.

Le questionnaire d’admissibilité

Les personnes qui prévoient de partir au Canada sont soumises à un questionnaire à répondre à la maison ou juste avant l’embarquement. Les réponses influent sur les résultats de votre demande pour entrer au Canada.

Attention, de correctes réponses ne sont pas une garantie d’entrée sur le territoire canadien. La décision finale revient aux responsables des services frontaliers.

Voici les questions auxquelles l’intéressé va devoir répondre :

  • Présentez-vous des problèmes de respiration ?
  • Avez-vous de la fièvre ?
  • Avez-vous de la toux ?
  • Présentez-vous ou avez-vous déjà eu des symptômes de la Covid-19 ?
  • Êtes-vous dans une période de quarantaine à cause d’une décision des autorités de la santé publique ou à cause du voyage ?
  • Est-ce que cela ne vous dérange pas de partager dans un formulaire vos coordonnées et vos projets de voyage ?
  • Croyez-vous qu’il est possible que l’on vous refuse le voyage au Canada en raison de certaines restrictions d’entrée dédiées aux passagers étrangers ?
  • Possédez-vous un masque pour couvrir le nez et la bouche à l’aéroport et dans l’avion ?

Les autorités canadiennes peuvent vous interdire l’entrée sur le territoire en répondant par oui à l’un des sept premières questions. Une exception existe, à condition de présenter un certificat médical prouvant que vos symptômes ne sont en aucun cas liés à la Covid-19.

Concernant le partage de données, elles servent à renforcer le système de protection contre la propagation de la Covid-19. En principe, ce sont le nom, le courriel et le numéro de téléphone.

Ces renseignements vont être utiles à l’Agence de santé publique du Canada. Ils permettent de vous contacter au cas où vous vous trouviez dans un même avion qu’un voyageur diagnostiqué positif.

Pouvoir vous contacter leur permet de prendre rapidement des initiatives et de déployer les moyens nécessaires pour vous soigner et pour protéger les autres personnes. À noter que ce partage d’informations personnelles est une étape volontaire.

 

top