Tokenisation de domaines

 

Les enjeux de la tokenisation et les avantages de cette dernière en matière de marketing de noms de domaines constituent des sujets qui suscitent l’intérêt d’un public dont l’effectif ne cesse de croître (de l’ordre quelques millions).

L’on peut affirmer que cette solution est de plus en plus utilisée à l’ère du numérique et son application couvre de nombreux projets. D’autant plus que le commerce électronique fait désormais partie intégrante de la vie quotidienne.

 

Comprendre la tokenisation ?

Si l’on tient compte de la protection des données, la tokenisation désigne une démarche par le biais de laquelle des données sensibles vont être sauvegardées puis remplacées par des données moins sensibles : des tokens. Ces derniers n’ont pas vraiment de signification tels quels. C’est la tokenisation qui va leur donner tout leur sens. Ces jetons vont être convertis en identifiants et vont avoir une certaine valeur.

La tokenisation va alors conférer une valeur aléatoire, mais exclusive, afin de se substituer à des données sensibles. Il peut notamment s’agir du numéro de compte. La création des tokens va permettre une conservation sécuritaire des données pendant que ces dernières sont utilisées sur le réseau. De cette manière, ces informations ne risquent pas d’être exposées à des sources manquant de fiabilité.

 

Tour d’horizon sur la tokenisation

Même si le concept de tokenisation peut sembler tout neuf, ce n’est en fait pas le cas. En effet, celui-ci existe depuis un bon moment. Il aurait fait son apparition en même temps que les systèmes monétaires. Dès le départ, il s’agissait d’une solution permettant d’atténuer les risques inhérents au fait de manipuler de grosses sommes d’argent physiques, celles-ci étant alors par exemple substituées avec des tokens monétaires.

La popularité de ce concept prend son envol durant les années 1970. Au fil du temps, diverses techniques de remplacement comparables ont été adoptées afin de limiter le risque que des données sensibles ne soient exposées au sein de systèmes d’information.

En voici une illustration : au milieu des années 70, des clés artificielles ont été adoptées avec les bases de données. Il faut savoir que ce process est toujours d’actualité, mais a fait l’objet de mises à jour pour satisfaire les exigences de l’époque actuelle. Tout cela permet de mettre au point un dispositif efficace pour sécuriser les informations.

 

Quelles sont les applications de la tokenisation ?

La tokenisation est un concept dont l’usage se renforce au fur et à mesure que l’on avance dans le XXIe siècle. Prenons le cas de transactions bancaires. Si les informations sur le détenteur du compte étaient sauvegardées, cela comporterait plus de risques. La tokenisation permet d’assurer une protection des informations pendant tout le cycle de vie de ces dernières. Cela constitue aujourd’hui l’un des usages les plus éloquents de la tokenisation.

 

Les usages actuels de la tokenisation

Aujourd’hui, les données sur la tokenisation sont très nombreuses et variées. D’ailleurs, ce concept couvre désormais de nombreux types de projets numériques. Néanmoins, il s’agit d’un concept qui est surtout utilisé pour prévenir le vol d’informations sensibles, par exemple celles liées à une carte bancaire.

 

Quels sont les avantages de l’usage de token ou tokenisation ?

Une chose est certaine : le recours aux tokens numériques est un phénomène devenant de plus en plus courant. Cela tient du fait que la tokenisation présente de nombreux atouts pour mieux accéder à divers services.

Voici quelques avantages qui gagnent à être connus :

  • La tokenisation fait partie des techniques les plus fiables lorsqu’il s’agit de manipuler des identifiants. Dans la majorité des cas, il faut faire un lien entre le compte et le système. Pour cela, il faut alors se rendre auprès des locaux de l’opérateur concerné pour obtenir une clé, indispensable pour la confirmation du token.
  • Ce service est accessible depuis n’importe où. Peu importe l’endroit où la personne qui a besoin de la tokenisation est localisée, il est possible de créer un token. La compagnie téléphonique dont les services ont été utilisés pour envoyer un message ou pour passer un texte n’importe pas non plus.
  • L’envoi d’un message ou un appel ayant pour but de confirmer une opération permet d’accélérer le processus et de le rendre encore plus efficace.

 

Comment se déroule le procédé de tokenisation ?

Au-delà des origines de la tokenisation, son usage aujourd’hui et ses avantages, il est intéressant de se pencher sur le procédé à proprement parler.

Comme cela a été précisé plus haut, le système de tokenisation permet d’assurer plus facilement la protection de certaines informations sensibles. Un algorithme va permettre la création d’une valeur à la fois unique et aléatoire. Cette dernière vient se substituer à la donnée à protéger, via le réseau et en toute sécurité.

  • Quand un client procède à un paiement, il lui faut fournir des informations sur sa carte bancaire. Celles-ci sont récoltées via une passerelle de paiement permettant de les basculer vers le serveur avant que l’utilisateur ne reçoive un token.
  • Ainsi, une portion d’un site Internet peut être incluse depuis un autre domaine en faisant en sorte que les données sensibles entrées par les utilisateurs restent protégées.
  • Le serveur où a lieu la tokenisation émet une réponse, envoyant un jeton au système de paiement du vendeur.
  • Le traitement du paiement par le vendeur peut alors être effectué via le token qui va représenter les informations concernant le client.

 

Les diverses sortes de tokens

Les tokens peuvent être classés en différentes catégories. En voici quelques-uns :

  • Jeton à utilisation unique ou multiple ;
  • Jeton cryptographique ou non ;
  • Token réversible ou non ;
  • Jeton authentique ou non.

 

Et voici ceux que l’on rencontre le plus souvent :

  • Token de sécurité ;
  • Token d’utilité ;
  • Jeton d’actif ;
  • Jeton de paiement.

 

Nous ne le répèterons jamais assez : la tokenisation est devenu très populaire. Cela tient du fait que son usage couvre des projets numériques très divers.

Ici, notre objectif est de dévoiler la tokenisation de domaine, même si un Crypto Domain combien c’est important, sans oublier les avantages.

 

Comment se déroule la tokenisation de domaines ?

Comme il l’a été expliqué plus haut, le procédé de tokenisation consiste en une conversion d’actifs (physiques ou pas) en tokens. Le principal avantage de ce procédé est le suivant : il devient plus facile de transférer la propriété d’un actif.

Prenons alors l’exemple d’un nom de domaine en guise d’actif. Si l’on applique le processus ici, la tokenisation d’un domaine consiste tout simplement à convertir le nom d’un domaine en token numérique nft domains. Il est alors plus facile d’accéder à votre propriété, que cette dernière fasse l’objet d’un partage ou non.

 

L’importance de la tokenisation d’un domaine

La tokenisation d’un domaine pourrait intéresser les personnes souhaitant partager cette propriété à des intéressés. De cette manière, le domaine va gagner en valeur, dans la mesure où tout détenteur d’une portion de la propriété va être encouragé économiquement à participer au développement de celle-ci.

 

Les retombées positives de la tokenisation d’un domaine

La tokenisation d’un domaine présente bien des avantages. L’un d’entre eux est le fait que l’ensemble des produits inclus au moment de l’acquisition du domaine reviennent à tous les propriétaires, en tenant compte du partage de la propriété. Ainsi, à l’achat d’un domaine ayant fait l’objet d’une tokenisation, votre argent est divisé entre tous les propriétaires. De même, les revenus sont départagés suivant la part que chaque propriétaire possède.

Dans tous les cas, il faut retenir qu’une tokenisation de domaine (ou d’un actif d’une manière générale) améliore la liquidité, accélère les paiements, réduit les coûts et annule les risques.

 

Comment se passe la tokenisation d’un domaine ?

Tokeniser un domaine peut se faire via une plateforme dédiée comme Cloudname. Avec cet outil particulièrement performant, les personnes impliquées ont la possibilité de procéder à un échange, un fractionnement et une tokenisation d’un nom de domaine par l’intermédiaire de jetons non fongibles (NFT). Cela implique diverses facilités, dont une propriété qui est partagée et des règlements qui s’effectuent de manière instantanée. Les noms de domaine étant considérés comme étant des actifs, Cloudname offre la possibilité d’assurer une gestion personnalité, au gré des préférences des propriétaires.

Les personnes qui veulent commercialiser des domaines ont aussi la possibilité de faire un investissement ou un suivi en temps réel de la valeur des actifs via Cloudname.

Ce sujet séduit un nombre croissant de personnes. Une chose est sûre, appliquer le processus des jetons de sécurité est particulièrement intéressant et faire un placement dans ce domaine mérite que l’on s’y attarde.

top