AVE Canada

Nouvelles modifications apportées sur l’AVE Canada

Avant d’entrer au Canada, les étrangers privilégiés sont obligés d’obtenir une Autorisation de voyage électronique (AVE), cela améliore la sécurité des Canadiens et renforce l’intégrité du programme selon les dernières modifications apportées à la loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

L’AVE – également connu sous le nom d’ETA – est semblable au programme ESTA américain et joue un rôle similaire que ce dernier : il est un élément clé du Plan d’action pour la Sécurité du périmètre et la compétitivité économique. Il consiste à filtrer les voyageurs hors du périmètre nord-américain.

Les voyageurs qui désirent aller au Canada doivent avant même d’acheter un billet, faire une demande de visa Canada en remplissant tout simplement un formulaire en ligne. Dans la plupart des cas, ces demandes seront approuvées électroniquement dans les 2 heures. Il se peut que certaines demandes seront refusées par suite en raison du non respect des critères d’admissibilité, ou pour des raisons de criminalité et de sécurité nationale.

Le règlement pour l’obtention de l’AVE a connu quelques modifications. Voila les objectifs de ses modifications :

L’AVE est devenu une exigence pour certains étrangers qui souhaitent entrer au Canada. Ces modifications ont précisé aussi les étrangers qui seront dispensés de l’obligation de fournir un AVE (le cas des citoyens américains).

Les dernières modifications ont montré aussi comment ces demandes seront présentées et comment elles seront traitées.

Quel est l’impact de ce programme sur les entreprises ?

drapeau du Canada

Les modifications proposées auront un impact sur les intervenants suivants :

  • Les agences du tourisme et le secteur touristique en général
  • Les étrangers dispensés du Visa au Canada

Avant que les voyageurs embarquent sur le territoire canadien, le Canada met en œuvre un système d’information préalable interactive sur les voyageurs appelé IPIV qui permet de filtrer tous les voyageurs internationaux. Cela a pour but de confirmer aux agences touristiques les voyageurs qui ont droit à un AVE et empêchera toute tentation d’embarquement hors la loi.

Préparation d’un calendrier de consultation 

Le gouvernement canadien est entrain de préparer un dispositif qui permet aux intervenants clés des provinces et des territoires ainsi que les secteurs des voyages et du tourisme de consulter un calendrier des voyages par AVE.

Le public aussi aura l’occasion de mettre des commentaires lors de la prépublication des dispositions réglementaires au Canada.


AVE

 

top