Voyager au Canada – Y a-t-il des restrictions pour les titulaires de l’AVE ?

Toute personne souhaitant entrer sur le sol canadien doit être en possession d’un titre de séjour et d’un passeport valide. L’AVE ou l’ETA remplace cependant le visa classique pour les ressortissants de certains pays. Les titulaires de cette Autorisation de Voyage électronique sont-ils soumis à des restrictions et lesquelles ?

Qu’est-ce que l’AVE ou Autorisation de Voyage électronique ?

Le Gouvernement du Canada a mis en place l’AVE dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa (VWP). Cette Autorisation de voyage électronique s’adresse aux ressortissants de pays étrangers membres du VWP, dont ceux de l’espace Schengen ou encore Hong Kong. Autrement dit, vous avez juste besoin d’un passeport valide et d’un ETA pour votre voyage au Canada si vous avez la nationalité française.

Quelles sont les conditions pour obtenir une autorisation de voyage électronique ?

Pour commencer, vous devez obligatoirement être un ressortissant de l’un des pays inclus dans le Programme d’Exemption de Visa du Canada. Voici ensuite les autres conditions :

  • Vous devez avoir un passeport biométrique ou électronique valide ;
  • Votre casier judiciaire doit être vierge ;
  • La durée de votre séjour ne doit pas dépasser les 6 mois.

Comment obtenir un AVE pour voyager au Canada ?

Il suffit de remplir le formulaire en ligne pour faire une demande d’AVE. Celle-ci est ensuite envoyée aux services de l’immigration du Canada. Votre requête est généralement traitée rapidement et vous recevez une réponse par courrier électronique en 72 h. À noter qu’il n’y a pas d’entretien à l’ambassade ou au consulat. Cependant, l’autorisation d’entrer sur le territoire canadien n’est pas toujours accordée. Il existe en effet 3 possibilités.

Autorisation refusée

Votre demande de visa électronique est refusée si vous n’êtes pas ressortissant de l’un des pays éligibles ou encore si vous avez omis de donner certaines informations en remplissant le formulaire. Dans ce dernier cas, vous pouvez envoyer une nouvelle demande après avoir apporté des rectifications. Les raisons du refus sont toujours mentionnées dans l’email. À noter qu’il est toujours possible d’entreprendre les démarches en vue d’obtenir un visa classique même si vous n’êtes pas admissible à l’AVE.

Autorisation approuvée

Vous recevez un email de la part des services de l’immigration indiquant que votre demande a été acceptée. Il n’est pas nécessaire d’imprimer le message, car votre AVE est automatiquement intégrée dans votre passeport électronique ou biométrique. Vous pouvez cependant en garder une copie sur vous durant votre voyage pour éviter les soucis en cas de bug du système informatique à l’embarquement.

Autorisation en attente

Vous recevez habituellement cette réponse lorsque le système automatique n’est pas en mesure de déterminer si votre demande d’entrée au Canada via un AVE est admissible. Cela ne signifie en aucun cas que votre requête sera rejetée.

La demande d’AVE est-elle payante ?

Vous devez disposer d’une carte de crédit ou d’une carte de débit pour pouvoir effectuer une demande d’AVE, car celle-ci est payante. Le coût pour obtenir ce type de visa est cependant moins élevé que celui d’une démarche classique. Attention ! Les arnaques sont aujourd’hui nombreuses sur le Web. Il est donc recommandé d’aller uniquement sur le site officiel du Gouvernement canadien pour remplir le formulaire. Les frais de dépôt s’élèvent à 7 CAD.

Est-il possible de faire une demande d’AVE pour les membres de votre famille ?

Il est tout à fait possible de remplir un formulaire de demande d’AVE pour les membres de votre famille ou même d’autres personnes. Pour ce faire, il suffit d’avoir leur numéro de passeport. Vous pouvez effectuer le paiement à partir de votre carte de crédit. À noter que même un mineur et un nourrisson doivent obtenir un visa électronique pour pouvoir entrer au Canada.

Avez-vous la garantie de pouvoir entrer dans le pays en possédant un AVE ?

La décision de vous donner l’autorisation d’entrée dans le pays appartient pleinement aux services des douanes. Les responsables chargés de votre accueil dans les aéroports disposent tout à fait du droit de vous refuser l’accès au sol canadien. Dans ce cas, vous ferez l’objet d’un rapatriement.

Quelle est la durée de validité d’un AVE ?

L’autorisation de voyage électronique reste normalement valide durant 5 ans à partir de la réception de l’email de confirmation. Vous devrez cependant effectuer une nouvelle demande si vous changez de passeport étant donné que les deux documents sont liés. Dans la même optique, l’AVE perd sa validité dès l’expiration du passeport.

Est-il nécessaire de passer un examen médical pour obtenir un AVE ?

Normalement, il n’est pas nécessaire de passer un examen médical pour obtenir une AVE. Toutefois, il arrive que les autorités canadiennes exigent une preuve de votre bon état de santé et/ou un carnet de vaccination. À noter également que les personnes atteintes du VIH/SIDA ont désormais le droit d’entrer au Canada via un e-visa.

Y a-t-il des restrictions pour les titulaires de l’AVE ?

Concernant le motif du séjour

L’AVE est uniquement valable pour les vacances, les voyages d’affaires et le transit. Il peut donc remplacer le visa touristique par exemple. Par contre, ce n’est pas un permis de travail et elle ne vous donne donc pas la possibilité de trouver un job au Canada. Il n’est pas non plus valable pour les inscriptions dans une école ou une université.

Concernant la durée du séjour

La durée du séjour doit généralement être de 180 jours maximum si vous êtes en possession d’un visa électronique. Vous pouvez par ailleurs réutiliser votre AVE autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à son expiration tant que vous ne dépassez pas le délai autorisé.

Quelles sont les sanctions possibles si vous restez au Canada pendant plus de 6 mois avec un AVE ?

Votre AVE est automatiquement annulé si vous restez sur le sol canadien après le délai imparti sauf en cas d’autorisation de prolongation accordée par le Ministère de la Citoyenneté et l’Immigration du Canada. Par ailleurs, vous n’aurez plus le droit d’entrer dans le pays avec un ETA et il est fort probable que votre demande de visa classique soit systématiquement rejetée à l’avenir.

Concernant les déplacements dans le pays

Vous êtes libre de voyager à travers tout le pays avec un AVE. Vous pouvez visiter les provinces, les sites touristiques ou encore les pars d’attraction. Il faut seulement vous assurer de toujours avoir votre passeport canadien sur vous en cas de vérification. C’est un peu comme votre carte d’identité.

Concernant les séjours aux États-Unis durant votre voyage au Canada

L’AVE ne vous donne pas le droit d’entrer sur le territoire américain si vous voyagez au Canada. Vous devez faire une demande de visa ESTA qui est l’équivalent de l’autorisation de voyage électronique pour séjourner aux USA si vous vous déplacez en avion. Il suffit par contre de remplir le formulaire I-94W aux frontières pour avoir le permis d’entrée si vous choisissez la voie terrestre.

Pour conclure

La possession d’un visa et d’un passeport figure parmi les principales conditions d’entrée au Canada. Bien sûr, il est également nécessaire d’avoir un billet d’avion aller-retour pour un court-séjour. Un AVE remplace la carte de séjour pour les ressortissants des pays membres du Programme d’Exemption de Visa pour les voyages de moins de 6 mois. Il suffit de remplir un formulaire en ligne sur le site Web officiel du Gouvernement canadien pour effectuer la demande. Les résidents permanents, quant à eux, n’ont pas besoin d’ETA pour revenir au Canada. Ils doivent juste présenter des justificatifs de leur statut notamment leur carte de résident. En octobre 2020, même les titulaires d’AVE n’ont pas le droit d’entrer au Canada à cause de la pandémie mondiale Covid-19.

top